Assistance

 
Être assurée, c’est obligatoire. Bénéficier d’une garantie assistance, très souvent incluse dans les contrats d’assurances, ce n’est pas obligatoire, mais c’est encore mieux !

 
dépaneuse
Un service non-stop !

En effet, hormis pour une assurance au tiers, le minimum légal, qui ne garantie que la responsabilité civile et la protection juridique, les assurances incluent généralement l’assistance dépannage, véritable bouée d’oxygène pour les naufragées de la route que nous pouvons devenir un jour ou l’autre, de notre vie d’automobiliste.
 
 
 
 
7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, les plates-formes des assureurs se démènent pour vous secourir en cas de pépins : trouver le garagiste qui va vous remorquer, puis le concessionnaire qui va réparer votre véhicule, expédiez les pièces si cela est nécessaire, lorsque vous êtes à l’étranger, louer un véhicule de remplacement, assurer votre hébergement et éventuellement vous rapatrier (taxi, train, avion) vous et votre petite famille si besoin…

 

En fait, l’assistance vous propose de vous remettre dans une situation quasi identique, malgré votre contretemps, à celle de votre voyage initial. Si vous véhicule est immobilisé pour une réparation, une fois celui-ci réparé, l’assistance vous permettra, à ses frais (train, taxi, hôtel…), de venir récupérer votre véhicule. Une logistique très efficace et parfaitement huilée à l’exercice, dont bénéficie des centaines de milliers d’assurés chaque année.

 

 

Mais il y a quelques règles à respecter.

 

Tout d’abord, prendre le temps de savoir précisément à quoi vous avez droit et dans quelles limites (franchise kilométrique, plafonds de prise en charge…).
panne de voiture
Il existe quantité d’assurances, offrant un large spectre de garanties. Bris de glace, perte de clés… prenez-en connaissance et parlez-en avec votre assureur. Il existe aussi une assurance « 0 kilomètre », qu’il faut souscrire, qui vous assiste en bas de chez vous, pour une crevaison, une panne d’essence, une batterie déchargée parce que vous avez oublié d’éteindre le plafonnier… alors que les assistances « classiques » ne vous prennent en charge qu’au-delà de 50 kilomètres de votre domicile.